dimanche 6 mai 2012

La Laitemaire - 1° partie

Pâquier Simon - Château d'Oex

Quand on nous annonce du beau temps en ce moment, il faut sauter sur l'occasion et Vendredi, c'était le cas.
Pour moi, l'occasion également de tester l'articulation de mon épaule que je rééduque depuis février; le sac à dos chargés de mon bardas habituel, appareil photo autour du cou, bâtons de marche en main nous sommes partis d'un bon pas par la route pour atteindre le début de notre promenade au Pâquier Simon.

Hépatiques à trois lobes
Notre but, le sommet de la Laitemaire, nous attend un peu plus haut et c'est la première fois que nous y montons par les bois, face aux Massifs de la Gummfluh et du Rubli.

Plus d'une fois de grands arbres couchés en travers du chemin par les tempêtes de l'hiver, nous obligent à les contourner, par le haut ou par le bas, selon la pente accessible. Le chemin monte, la respiration se fait plus courte, le sac pèse un peu... pfff! Incroyable comme on perd quand on s'arrête quelques mois.

Alors qu'en bas les jardins du village se garnissent de couleurs chatoyantes des fleurs de printemps, les sous-bois de moyenne altitude se réveillent en douceur.

Hépatiques à trois lobes

Avec plaisir on retrouve les hépatiques à trois lobes qui tapissent le sol encore couvert de feuilles mortes; de temps à autre, des hépatiques albinos se dénotent entre les violettes, plus communes.

Partout les fourmilières sont en pleine activité et la mise au point est presque impossible face à un tel remue-ménage!

Le soleil est au zénith quand nous sortons des bois et avançons dans les pâturages qui vont nous mener par étage jusqu'au sommet. Ici c'est le tout début du printemps.

Là où la neige a fondu, les crocus printaniers sortent dans l'herbe jaune et encore humide de l'hiver.
Arrivés à un premier alpage, le paysage s'offre à nous, gonflé de couleurs vives et vibrant d'une énergie de renouveau presque palpable.
Un regard en arrière sur la chaîne du Rubli nous montre l'enneigement important de nos lieux de balades; quand pourrons-nous monter à la cabane de la Videmanette pour y voir les bouquetins?...
Mais pour l'instant, face à une telle vue, il nous suffit de faire une pause et d'admirer, de remercier et de sentir monter en nous-même ce sentiment de gratitude si familier qui nous gonfle le cœur.

Est-ce cela qu'on appelle le bonheur?


Chaîne du Rubli - 2350m Alt.




12 commentaires:

Philippe Bullot a dit…

Ça fait beaucoup de cadeaux pour un dimanche, tes superbes hépatiques et ta chaine du Rubi, magnifique! Merci Isabelle :)

Annick a dit…

C'est bien, avec toi je vis la montagne par procuration... tes photos sont magnifiques et font rêver.
Bon dimanche
Annick

Pieces of Sunshine a dit…

So beautiful! Love the mountains, the buildings and the snow.The Three Liver Lobe flowers are very dainty and pretty. Must be great to be out enjoying the countryside again.

Enitram a dit…

Un instant de pur bonheur que tu as su rendre éternel dans la beauté de ces photos que tu partages si gentiment !
Bon dimanche !

Claire Fo..... (mais pas Fontaine) a dit…

Quel bonheur d'admirer toutes ces beautés!Merci et bon dimanche Isabelle!

ELFI a dit…

bravo! une belle ballade..une belle histoire bien illustré.. mais moi je reste au bord du lac,
pas le courage !

Oxygène a dit…

Bonjour Isabelle. Tes photos sont de vraies merveilles (j'ai vu aussi l'extrait de ton livre : magnifique !). Ces paysages de montagne avec toutes les belles surprises qu'apporte l'arrivée du printemps sont vraiment un bonheur et tu dis bien dans les dernières lignes cette joie qui enfle le coeur. C'est ce que je ressens souvent devant les beautés que nous offre la nature. Je m'abonne à ton blog pour ne pas rater la suite.
Bonne fin de journée à toi et merci de ton passage sur mes pages.

Anyes a dit…

Le bonheur de voir la beaute qui t'entoure et de te re-sentir en vie et en bonne sante. Ce bonheur nous est transmis par tes superbes photos. Merci, Isabelle :-)
Je suis en train de lire The Celestine Prophecy (exactement ce dont j'avais besoin)xo

Claude a dit…

Isabelle,tu devrais faire accompagnatrice en moyenne montagne ..pour joindre l'utile à l'agréable !!http://www.accompagnateurs.ch http://www.randonnee.ch L'école est dans le val d'Anniviers,à St Jean!

Fifi a dit…

Quelle récompense pour la marche, quand on découvre de tels paysages ! De toute beauté !

Olivier a dit…

Quelle limpidité. Il est rare d'avoir un air si transparent en plaine. Ça arrive parfois après une grosse averse. J'ignorais qu'il existait des hépatiques blanches. Elles sont très belles avec leurs étamines immaculées.

Ziggie a dit…

Je n'ai jamais vu ni marmottes ni hépatiques.
A vrai dire, je n'ai vu la montagne qu'une seule fois, il y a bien longtemps.

J'aime tes images toujours si pleines de l'enthousiasme que tu as eu à les prendre in situ.
J'aime tes balades, tes découvertes.

La gratitude qui gonfle le cœur devant quelque chose "d'interdit" à ceux qui ne savent pas observer,
je l'éprouve souvent.

Mais est-ce le bonheur ?

Dans une chanson, Léo Ferré dit : "Le bonheur c'est du chagrin qui se repose, il ne faut pas le réveiller".

Mais parfois c'est lui qui nous réveille, le chagrin.

Je vais essayer de me trouver une marmotte et une hépatique, moi, là...

Bises

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...