lundi 5 septembre 2011

Entre les pierres

Après avoir posé nos sacs dans le dortoir, une découverte du paysage environnant s'imposait...
Autour de nous, des pierres et encore des pierres donnant aux éboulis une couleur grise mêlée de beige selon l'éclat du soleil. Mais en approchant, ces pierres sont devenues les témoins des journées précédentes, avec ici et là un menhir dressé par un randonneur, un mandala fait de cailloux, une plage de sable noir déblayée par la main de celui qui voulait s'étendre au soleil.


Et puis en regardant encore de plus près,  j'ai vu les fleurs, les taches jaunes et oranges des saxifrages blottis aux creux des roches, le violet des campanules fluettes, habituées des éboulis, le rouge de quelques graminées et d'autres plantes déjà prêtes à abandonner leurs graines dans ce sable noir. Allongée à plat-ventre pour saluer tout ce monde presque invisible aux marcheurs, je me demandais comment ce désert rocheux pouvait offrir tant de richesse.


Un trentaine de minutes plus tard, j'obtenais la réponse; tout d'abord ce fut un murmure puis le murmure a gonflé et grandi et tout à coup, l'eau coulait autour de moi, courait sur les pierres et poussait les cailloux pour former un lit; une eau presque laiteuse, couleur café au lait...


Un peu plus haut, sous la langue du glacier caché par la paroi, l'eau jaillissait maintenant par une belle cascade qui rebondissait sur les roches plates et avançait à un rythme surprenant.

Surpris par ce phénomène, nous en avons parlé à table et découvert que tous les jours d'été il en était ainsi, entre 16h30 et minuit!


La chaleur du soleil fait fondre les couches superficielles du glacier qui remplissent une marmite formée par l'érosion; une fois la marmite pleine, le trop-plein s'épand donnant vie pendant quelques heures à tout ce monde végétal.


Curieux, nous sommes ressortis le soir pour constater que maintenant il fallait passer sur un petit pont et que l'eau avait atteint le plateau inférieur en y dessinant des méandres argentés.
Le lendemain matin, tout était sec!
... à suivre

5 commentaires:

Darthmagus a dit…

J'aime beaucoup ton récit et tes photos, j'ai un peu l'impression de t'avoir accompagnée. Merci Isabelle!

Gine a dit…

Magnifique ... comme une respiration interne !

Catherine a dit…

Voilà pourquoi j'aime venir ici : pour les photos, pour les promenades mais aussi pour ce genre d'histoire de la nature tout à fait étonnante.

Isabelle a dit…

Heureuse de vous faire partager ces moments, heureuse de vous sentir bien :)
Merci de vos messages!

Bea a dit…

Bonsoir Isabelle
Trés joli ton montage photo, un côté zen
j'aime aussi beaucoup tes commentaires photos
quels beaux endroits tu nous fais partager...merci Isabelle
Bonne soirée et bonne nuit
Béa

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...