jeudi 28 juillet 2011

Spleen


Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits
... ...

Charles Baudelaire

6 commentaires:

Catherine a dit…

Et pourquoi le temps gris et la brume est plus belle chez toi que chez moi ? C'est trop injuste comme dirait Caliméro (on a les poètes qu'on peut)…

Godnat a dit…

Ce genre de vue ne me donnerait pas le spleen ! J'ai vu une photo du Haut Jura qui y ressemble (en moins pentu) et qui me donne envie de le peindre.

Isabelle a dit…

Salut les soeurettes!
Catherine, j'aime bien Caliméro aussi et il est - cafardeux que Baudelaire, quoiqu'il joue un peu trop les victimes :)
Nat tu peins ??! super... et je te rassure, le spleen n'est que Baudelairien!

Darthmagus a dit…

J'aime beaucoup ces nuages affectueux qui tentent de réconforter les sapins mélancoliques ;-)

Marie a dit…

Oui affectueux et mélancolliques comme dit si bien M. Darthmagus!

Dominique a dit…

Bien belle image de brume aux allures japonaises.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...